José Bové arrêté à Hong-Kong

Publié le par Adriana EVANGELIZT

C'est dire quand même qu'il dérange. Et c'est dire aussi comme on cherche à museler ceux qui veulent un monde plus juste...

Le leader de La Via Campesina José Bové libéré suite à de fortes protestations

13 décembre 2005

José Bové, un des leaders de la Confédération Paysanne (France) et du mouvement paysan international, a été libéré après avoir été détenu pendant six heures à l’aéroport de Hong Kong. Bové est un des leaders de la Via Campesina venus à Hong Kong avec une délégation de paysans du monde entier pour proclamer qu’ils ne veulent pas d’accord aux négociation de Hong Kong et pour proposer des alternatives à l’OMC. 

Bové avait été accrédité auparavant par l’OMC pour entrer dans l’espace réservé aux organisations non gouvernementales.
 
L’entrée de José Bové à Hong Kong n’a été autorisée que suite à de fortes protestations de la part de leaders paysans, d’organisations et de mouvements sociaux, et des questionnements de la part des médias.
 
La Via Campesina s’indigne contre cette tentative de museler l’un des porte-parole des mouvements sociaux et demande que tous ceux qui souhaitent faire entendre le voix puissent entrer à Hong Kong librement.
 
La Via Campesina promeut le droit à une agriculture durable et familiale partout dans le monde : c’est ce que le mouvement paysan appelle la « souveraineté alimentaire ».
 
Le processus antidémocratique de l’OMC et ses politiques en faveur de l’agro-business ruinent les vies des paysans et des communautés rurales dans le monde entier.
 
José Bové et des représentants de La Via Campesina seront disponibles pour des interviews demain mardi 13 décembre entre 13h et 14h30, dans le chapiteau de la Via Campesina dans le Victoria Park (la tente blanche près de la scène principale). 
 
Sources :
Via Campesina

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article