Les inquiétantes contradictions de Monsieur Sarkozy

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Les inquiétantes contradictions de Monsieur Sarkozy

 


Le plateau des Glières (Haute-Savoie), est un lieu symbolique. C'est là que 400 résistants sont morts, les armes à la main, face à 12.000 soldats de l'armée hitlérienne.

"J'y reviendrai chaque année", a promis Nicolas Sarkozy, qui souhaite faire de ce lieu sa "Roche de Solutré". Ici, "on a résisté à mains nues contre l'envahisseur et contre des Français qui avaient trahi l'idée de la France", a souligné l'homme providentiel de la droite sans complexes. Le plateau des Glières a vocation à devenir, dans l'esprit de Sarkozy, le haut lieu de la célébration de "l'identité nationale"… et du nouveau ministère de l'Immigration…

La conjugaison entre l'immigration et l'identité nationale nous renvoie inévitablement vers une parenthèse bien sombre de l'histoire de France: celle de l'Etat français. La République avait été abattue et les nazis avaient installé le "Maréchal" à Vichy.

Célébrer la création du ministère de l'Identité nationale et de l'Immigration, sur un haut lieu de la Résistance contre les nazis… La démarche n'est-elle pas déplacée ?

La perversion, des symboles n'est-elle pas inquiétante?

A une trentaine de kilomètres au Sud-Est du plateau des Glières, nous sommes en Italie. Ici, on peut trouver aisément dans les librairies "Témoignage", de Nicolas Sarkozy. Dans son édition italienne, le livre du leader de la "droite républicaine" française est préfacé par Gianfranco Fini (voir notre article Sarkozy: Un homme si bien inspiré...). Il s'agit du leader des "post"-fascistes de la Péninsule. Malaise.

Finalement, sur le Web de l'UMP, dans la page consacrée au "chef", nous pouvons lire:
"Je suis né à Paris il y a 52 ans, d'une mère française et d'un père qui a choisi la France lorsque son pays, la Hongrie, a été envahi par la Russie communiste…"

Quand on sait que, à l'époque, l'Armée rouge a abattu le régime nazi des Croix Fléchées et sauvé les quelques dizaines de milliers de Juifs hongrois qui n'avaient pas encore été envoyés vers les camps de la mort, la référence sarkozyste laisse planer une bien étrange impression. Celle de la révision de l'Histoire.

Sources Amnistia net

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans José et la droite

Commenter cet article

physics dissertation 26/10/2009 13:07


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
__________________

physics dissertation


dissertation 29/08/2009 04:55

Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!__________________dissertation

jeangui 06/08/2009 08:29

Bonjour José, je suis un admirateur de tes combats mais permets-moi de te dire que tu te fous souvent le doigt dans l'oeil quand tu parles de la Calédonie. Tuas vraiment une vision étroite des choses. J'ai vécu 1984 à Nouméa et il faut que tu évite tTOI de mettre de l'huile sur le feu ici. Nous vivons une période importante et unique dans l'histoire des anciennes colonies française, aide nous plutôt à construire le précieux consensus, à bientôt...

baron gilles 07/05/2009 14:08

Faces aux affirmations des pouvoirs publiques,à savoir"iln'y aura pas de boeufs aux ormones"ne croyez jamais les mensonges politiques.La politique est d'abusé car la régle:La politique dépend des hommes,elle n'est qu'un enchaînement des coséquences,toute vérité,traité par les médiats assugetis aux pouvoirs, devient un mesonge dans l'ordre SOCIALE."En démocratie,en politique est l'art de faire croire que c'est le peuple qui gouverne.MERCI DE TRANSMETTRE.Car noubliez pas EN POLITIQUE;ILS PREFERE SE JUSTIFIER QUE D'AGIR.

Francois 16/02/2009 14:19

Hello,Ca fait plaisir de voir des gens de tout age qui ensemble lutte contre ses mauvais berger....développer les productions artisanals local