Concours

Présentation

  • : José Bové, l'homme Nature
  • José Bové, l'homme Nature
  • : Politique
  • : José Bové méritait bien un blog pour les combats qu'il mène. Contre les OGM. Contre la mondialisation.Pour un monde plus juste. Pour la Justice et l'Egalité. Quelqu'un qui ose dire tout haut ce que nos gouvernants cachent...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Recommander

Dimanche 29 avril 7 29 /04 /Avr 13:47

Emmanuelli ouvre le PS aux antilibéraux

Par Paul QUINIO


Le député des Landes récuse la main tendue au parti centriste.


Confier une «mission d'étude sur la mondialisation et la souveraineté alimentaire» à José Bové, comme l'a annoncé vendredi Ségolène Royal, ne devrait pas suffire à calmer Henri Emmanuelli, premier éléphant à prendre officiellement ses distances avec la stratégie d'ouverture au centre de la candidate socialiste. Le député des Landes et représentant historique de l'aile gauche du PS a appelé vendredi à «la création d'un grand parti progressiste» avec «les antilibéraux», récusant implicitement toute alliance au centre. «Il n'y a pas de raison de perpétuer des clivages largement artificiels entre les antilibéraux et les réformistes de gauche», explique l'ancien président de l'Assemblée nationale dans un entretien au journal Sud Ouest de samedi. Mitterrandiste historique, le député des Landes s'inscrit ainsi dans la poursuite de la stratégie d'union de la gauche, définie lors du congrès de refondation du PS, en 1971 à Epinay-sur-Seine. Son entourage précisait vendredi soir qu'en aucun cas il n'était question pour l'ancien ministre du Budget de «quitter le PS». Mais au contraire de répondre au souhait de la candidate d'ouvrir les portes et les fenêtres du PS. «Ségolène Royal a raison de dire qu'il faut bouger», confie-t-il, en préconisant une ouverture... dans la direction opposée à celle choisie par la candidate. Henri Emmanuelli précise qu'il souhaite que la gauche parvienne à «battre Nicolas Sarkozy. [...] Et seule Ségolène Royal peut le faire». 
Alors que Laurent Fabius est resté silencieux, un autre député des Landes, Alain Vidalies, ex-poperéniste longtemps proche d'Emmanuelli et rallié au député de Seine-Maritime, a jeudi pris ses distances avec le dialogue engagé par Royal avec François Bayrou. S'il est à ses yeux «légitime de s'adresser aux électeurs» du patron de l'UDF, «la perspective d'un accord électoral entre l'UDF et le PS, l'hypothèse d'un gouvernement avec des ministres UDF supposent une révision de la ligne stratégique confirmée lors du dernier congrès». Lui aussi «partisan du rassemblement de la gauche», Alain Vidalies estimait qu' «une telle évolution radicale, de nature à changer l'identité même du PS, ne peut s'improviser entre les deux tours d'une élection présidentielle». 

Sources Libération

Posté par Adriana Evangelizt


Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et les socialistes
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Retour à l'accueil

Texte libre

 

 

 Votez pour José sur France Politique

 

Il y a  5  personne(s) sur ce blog

 

Votez pour mon blog, merci !

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus