La gauche et les milieux agricoles accueillent fraîchement la candidature de José

Publié le par Adriana EVANGELIZT

La gauche et les milieux agricoles accueillent fraîchement

 la candidature de José

Serge Lépine, membre du conseil de campagne de Marie-George Buffet et syndicaliste paysan, a vivement réagi à l'entrée en lice de José Bové. Une "candidature de division" d'un homme "totalement coupé du monde agricole" et qui "ne défend pas les productions en crise".


De son côté, Jack Lang, conseiller spécial de Ségolène Royal, a déclaré que les socialistes n'étaient "ni pour ni contre" la candidature de José Bové. "Tout dépendra de la façon dont M. Bové se comportera face au pouvoir en place et face au combat frontal et principal entre la droite et la gauche", a-t-il précisé. Reconnaissant qu'à chaque nouvelle candidature pouvait se poser la question de l'émiettement de la gauche, il a affirmé : "Mon sentiment est que le moment venu, le sursaut sera accompli pour que ceux qui veulent battre la droite regroupent leurs suffrages autour de Ségolène Royal."


"VISION RÉGRESSIVE"

Christian Pèes, le président d'Euralis (premier groupe coopératif agroalimentaire du sud-ouest de la France et leader mondial du foie gras), estime que José Bové représente une "vision régressive de l'agriculture". "La conception de l'agriculture véhiculée par José Bové, qui soumettrait notre pays à de nombreuses dépendances, dont la plus redoutable serait la dépendance alimentaire, a autant de conséquences négatives que celle défendue par les ultralibéraux au sein des organisations internationales", affirme-t-il dans un communiqué.


Enfin, la Confédération paysanne ne soutiendra pas José Bové, son ancien porte-parole. Le deuxième syndicat agricole français rappelle, dans un communiqué, que "dès sa création, [elle] a marqué son indépendance vis-à-vis des partis politiques, en stipulant dans ses statuts qu'il y avait incompatibilité entre mandat de responsabilité syndicale et mandat de responsabilité politique".

Sources
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article