Le patron de la FNSEA s'en prend à José Bové

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Le patron de la FNSEA s'en prend à José Bové

Le 22 janvier

 

Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, s'en est pris lundi à José Bové, ancien porte-parole de la Confédération paysanne, alors que s'ouvrent les élections dans les chambres départementales d'agriculture.

Interrogé par Europe 1, M. Lemétayer a prédit un score de la Confédération paysanne "en régression parce que José Bové (montrait) au grand jour ce qu'il (était) vraiment" et qualifié le leader altermondialiste d'"engagé politique".

Les élections dans les Chambres départementales d'agriculture ont lieu du 21 au 31 janvier et sont un test déterminant pour la représentativité des syndicats agricoles.

Lors des résultats, M. Bové "constatera, et il le sait, que les paysans français, européens et même du monde ne comptent pas sur lui", a poursuivi M. Lemétayer. José Bové a déclaré qu'il annoncerait officiellement sa candidature à la présidentielle le 1er février.

Il n'est "pas nécessaire" que Nicolas Hulot soit candidat à la présidentielle, a par ailleurs jugé M. Lemétayer, qui s'exprimait avant que l'animateur n'annonce qu'il ne serait pas candidat. Le responsable syndical, réputé proche de la majorité de droite, espère "que les candidats à la présidence de la République vont enfin dire quelques mots sur l'agriculture", jugeant que pour l'instant "on ne les entend pas".

Dans une déclaration parue lundi, il affirme que "les paysans attendent des réponses claires pour leur avenir", notamment en termes de "revenus". "Cette élection n'est sans doute pas comme les autres", alors que "l'OMC menace de sacrifier le secteur" et "l'Union européenne fait des circonvolutions sur la Politique agricole commune".

Sources 20 MN

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans La paysannerie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

HB.RESISTANT SOLIDAIRE 04/02/2007 00:58

Il faudrait expliquer à monsieur Métayer que José BOVE n'est plus représentant de la Confédération Paysanne et que lui ( Métayer ) en tant que représentant du syndicat UMP, il devrait la mettre en veilleuse surtout pour dire des conneries plus grosses que ses vaches.
Il ne parle que de pognon comme ses amis UMP ultralibéraux mais pas de la défense de la bonne bouffe, de la Terre, comme la Confédération Paysanne et c'est pour cela qu'il va être battu Métayer, à force de vouloir se faire plus gros que le boeuf, il éclate lui et ses bidons de pesticides.