Concours

Présentation

  • : José Bové, l'homme Nature
  • José Bové, l'homme Nature
  • : Politique
  • : José Bové méritait bien un blog pour les combats qu'il mène. Contre les OGM. Contre la mondialisation.Pour un monde plus juste. Pour la Justice et l'Egalité. Quelqu'un qui ose dire tout haut ce que nos gouvernants cachent...
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

W3C

  • Flux RSS des articles

Images aléatoires

Recommander

José et la droite

Samedi 5 mai 6 05 /05 /Mai 19:08

Les inquiétantes contradictions de Monsieur Sarkozy

 


Le plateau des Glières (Haute-Savoie), est un lieu symbolique. C'est là que 400 résistants sont morts, les armes à la main, face à 12.000 soldats de l'armée hitlérienne.

"J'y reviendrai chaque année", a promis Nicolas Sarkozy, qui souhaite faire de ce lieu sa "Roche de Solutré". Ici, "on a résisté à mains nues contre l'envahisseur et contre des Français qui avaient trahi l'idée de la France", a souligné l'homme providentiel de la droite sans complexes. Le plateau des Glières a vocation à devenir, dans l'esprit de Sarkozy, le haut lieu de la célébration de "l'identité nationale"… et du nouveau ministère de l'Immigration…

La conjugaison entre l'immigration et l'identité nationale nous renvoie inévitablement vers une parenthèse bien sombre de l'histoire de France: celle de l'Etat français. La République avait été abattue et les nazis avaient installé le "Maréchal" à Vichy.

Célébrer la création du ministère de l'Identité nationale et de l'Immigration, sur un haut lieu de la Résistance contre les nazis… La démarche n'est-elle pas déplacée ?

La perversion, des symboles n'est-elle pas inquiétante?

A une trentaine de kilomètres au Sud-Est du plateau des Glières, nous sommes en Italie. Ici, on peut trouver aisément dans les librairies "Témoignage", de Nicolas Sarkozy. Dans son édition italienne, le livre du leader de la "droite républicaine" française est préfacé par Gianfranco Fini (voir notre article Sarkozy: Un homme si bien inspiré...). Il s'agit du leader des "post"-fascistes de la Péninsule. Malaise.

Finalement, sur le Web de l'UMP, dans la page consacrée au "chef", nous pouvons lire:
"Je suis né à Paris il y a 52 ans, d'une mère française et d'un père qui a choisi la France lorsque son pays, la Hongrie, a été envahi par la Russie communiste…"

Quand on sait que, à l'époque, l'Armée rouge a abattu le régime nazi des Croix Fléchées et sauvé les quelques dizaines de milliers de Juifs hongrois qui n'avaient pas encore été envoyés vers les camps de la mort, la référence sarkozyste laisse planer une bien étrange impression. Celle de la révision de l'Histoire.

Sources Amnistia net

Posté par Adriana Evangelizt

Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et la droite
Ecrire un commentaire - Voir les 8 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 15:34

José Bové accuse Nicolas Sarkozy d’être le "fils de Le Pen"

 

José Bové, le candidat de la gauche altermondialiste, a dénoncé jeudi soir le discours toujours plus à droite de Nicolas Sarkozy.

Il a déclaré lors d’un conférence de presse à Dombasle en Meurthe-et-Moselle (54) :"Aujourd’hui, son discours est plus à droite. Sarkozy se dévoile réellement. Tous ses derniers propos montrent qu’il y a une réelle filiation entre lui et Le Pen".

Jean-Marie Le Pen a par ailleurs également dit ce jour qu’il ne s’interdit pas d’appeler M. Sarkozy entre les deux tours de la présidentielle. A la question qu’on lui posait sur i-Télé de savoir s’il serait "susceptible de prendre son téléphone et d’appeler M. Sarkozy, entre les deux tours par exemple", le président du Front national Jean-Marie Le Pen a répondu : "pourquoi pas, je ne me l’interdis pas".

Jean-Marie Le Pen, le candidat Front national (FN) à la présidentielle de 2007, avait estimé dans un entretien lundi dernier au journal Ouest-France que le candidat UMP Nicolas Sarkozy était un homme "avec qui on peut parler".

Il avait alors bien souligné que c’était une évolution "positive" contrairement à Jacques Chirac qui avait une "aversion viscérale" à son égard.



Sources
Noticias

Posté par Adriana Evangelizt

Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et la droite
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 15:25

 

 

 

José Bové refuse la société génétiquement modifiée de Sarkozy

 


 Les récentes déclarations de M. Sarkozy disant qu’il "inclinait (...) à penser qu’on naît pédophile" sont indignes d’un responsable politique prétendant accéder à la Présidence de la République.

Dans la France de Monsieur Sarkozy, les hommes et les femmes ne sont pas responsables mais déterminés génétiquement. Cela s’appelle de l’eugénisme et renvoie à une à un monde où pourraient être sélectionné les hommes en fonction de critères génétiques.

Avec ces déclarations, on comprend mieux l’absence de politique de prévention , la mise au rancart des travailleurs sociaux, des éducateurs, des associations. Pas besoin de s’embarrasser de l’action sociale puisque nous avons affaire à des malades !

« Sarkozy dit « Ensemble tout devient possible » ? Oui, avec Sarkozy, c’est la France du pire, la France de l’eugénisme qui devient possible : la France du tout jetable où les faibles sont rejetés comme des kleenex et où sont sélectionnées les meilleurs. »

« Cette négation de la démocratie n’est pas la mienne ni celle de l’immense majorité des français. »

J’appelle tous les citoyens à refuser la société génétiquement modifiée de Sarkozy.

Sources Noticias

Posté par Adriana Evangelizt



 

Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et la droite
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 15:18

 

 

 

Bové fauche Sarkozy et l’extrême gauche

par Julien Landry

(IPJ)   presidentielle@plusnews.fr

 



 

José Bové a battu la campagne, mardi, dans les Pyrénées-Atlantiques, fief de François Bayrou et de Frédéric Nihous. Après avoir passé la journée dans le Pays Basque, il a rencontré les Béarnais à 20h30 au Parc des Expositions de Pau. 2 000 personnes, principalement des jeunes, se sont déplacées pour soutenir le candidat altermondialiste. Rentré au son de la Marseillaise version Serge Gainsbourg, José Bové a déclaré «Je suis heureux d’être en Béarn, j’y ai beaucoup de bons souvenirs.»

"Candidat génétiquement modifié"
Après ce brin de nostalgie, José Bové a attaqué directement le candidat de l'UMP
Nicolas Sarkozy. Il a notamment réagi à ses propos dans Philosophie magazine sur la prédétermination de la pédophilie. «Les récents propos de Sarko sont totalement inacceptables. C’est dangereux, et c’est comme cela que l’on arrive à l’eugénisme.» Il a également qualifié Nicolas Sarkozy de «candidat génétiquement modifié. »

Mais José Bové n’a pas épargné non plus ses anciens alliés de la gauche antilibérale, dont les manoeuvres ont conduit selon lui à l'échec de la candidature unique. Premier visé : 
Olivier Besancenot. «La LCR a joué rapidement la division en choisissant de présenter un candidat.» Marie-George Buffet n'a pas été épargnée. Il reproche au parti communiste d’avoir «préféré la logique d’appareil et tenté une OPA sur les comités.»

Vers des langues régionales

Après cette entrée en matière musclée, José Bové a détaillé son programme en faisant parler les acteurs locaux, notamment
Henri Abadie, fougueux militant de la langue occitane. L’homme du Larzac a assuré qu’il se pencherait sur la Constitution, dont l’article 2 présente le français comme langue officielle.

Enfin dans une région grande productrice de maïs, José Bové ne pouvait pas évincer le dossier des OGM : « Il y aura un moratoire sur les cultures avant un grand débat national et un referendum.» Le public a fini enchanté à la buvette de la Bovéga.

Sources Plus news

Posté par Adriana Evangelizt

Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et la droite
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 20 avril 5 20 /04 /Avr 14:36

 

 

 

José Bové dénonce l'"eugénisme" de Nicolas Sarkozy

 et redoute une "France du pire"




José Bové a estimé mardi que "les récentes déclarations" de Nicolas Sarkozy disant qu'il "inclinait à penser qu'on naît pédophile", sont "indignes d'un responsable politique prétendant accéder à la présidence de la République".

"Dans la France de Monsieur Sarkozy, les hommes et les femmes ne sont pas responsables mais déterminés génétiquement", a déploré dans un communiqué le candidat des comités antilibéraux à la présidentielle. "Cela s'appelle de l'eugénisme", a-t-il affirmé.

José Bové s'est insurgé contre "la France du pire" que veut construire selon lui son rival de l'UMP, "la France du tout jetable où les faibles sont rejetés comme des kleenexs et où sont sélectionnés les meilleurs".

Face à ce qui lui semble être "une négation de la démocratie", le militant anti-OGM "appelle tous les concitoyens à refuser la société génétiquement modifiée de Nicolas Sarkozy".

Les propos du président de l'UMP publiés par le mensuel "Philosophie Magazine", dans le cadre d'un dialogue avec le philosophe Michel Onfray, ont provoqué des réactions vives au sein de la classe politique.

Nicolas Sarkozy y évoque la question de la pédophilie en expliquant qu'il "inclinerait à penser qu'on naît pédophile", et que "c'est d'ailleurs un problème que nous ne sachions soigner cette pathologie". Il y estime aussi que les jeunes gens qui se suicident ne le font pas "parce que leurs parents s'en sont mal occupés" mais plutôt "parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité, une douleur préalable".

 

Sources Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt


 

Par Adriana EVANGELIZT - Publié dans : José et la droite
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Texte libre

 

 

 Votez pour José sur France Politique

 

Il y a  4  personne(s) sur ce blog

 

Votez pour mon blog, merci !

BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus