Bové fauche Sarkozy et l’extrême gauche

Publié le par Adriana EVANGELIZT

 

 

 

Bové fauche Sarkozy et l’extrême gauche

par Julien Landry

(IPJ)   presidentielle@plusnews.fr

 



 

José Bové a battu la campagne, mardi, dans les Pyrénées-Atlantiques, fief de François Bayrou et de Frédéric Nihous. Après avoir passé la journée dans le Pays Basque, il a rencontré les Béarnais à 20h30 au Parc des Expositions de Pau. 2 000 personnes, principalement des jeunes, se sont déplacées pour soutenir le candidat altermondialiste. Rentré au son de la Marseillaise version Serge Gainsbourg, José Bové a déclaré «Je suis heureux d’être en Béarn, j’y ai beaucoup de bons souvenirs.»

"Candidat génétiquement modifié"
Après ce brin de nostalgie, José Bové a attaqué directement le candidat de l'UMP
Nicolas Sarkozy. Il a notamment réagi à ses propos dans Philosophie magazine sur la prédétermination de la pédophilie. «Les récents propos de Sarko sont totalement inacceptables. C’est dangereux, et c’est comme cela que l’on arrive à l’eugénisme.» Il a également qualifié Nicolas Sarkozy de «candidat génétiquement modifié. »

Mais José Bové n’a pas épargné non plus ses anciens alliés de la gauche antilibérale, dont les manoeuvres ont conduit selon lui à l'échec de la candidature unique. Premier visé : 
Olivier Besancenot. «La LCR a joué rapidement la division en choisissant de présenter un candidat.» Marie-George Buffet n'a pas été épargnée. Il reproche au parti communiste d’avoir «préféré la logique d’appareil et tenté une OPA sur les comités.»

Vers des langues régionales

Après cette entrée en matière musclée, José Bové a détaillé son programme en faisant parler les acteurs locaux, notamment
Henri Abadie, fougueux militant de la langue occitane. L’homme du Larzac a assuré qu’il se pencherait sur la Constitution, dont l’article 2 présente le français comme langue officielle.

Enfin dans une région grande productrice de maïs, José Bové ne pouvait pas évincer le dossier des OGM : « Il y aura un moratoire sur les cultures avant un grand débat national et un referendum.» Le public a fini enchanté à la buvette de la Bovéga.

Sources Plus news

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans José et la droite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

david martin 25/04/2007 14:11

Bové, ou l'expression faite homme du "ridicule ne tue pas".

Ca fait à peine 1% et ça se prend pour un caïd.

Remporter une élection, c'est autre chose que de démonter un macdo ou d'aller faucher des OGM !!

Allez, coco, tes chèvres t'attendent !!

erakor 24/04/2007 20:35

alors pépére on s est pris une claque
retourne à tes moutons et fous nousl a paix

ojas 23/04/2007 15:15

Ne prenez pas trop au serieux ce mail et ne soyez pas trop sevère, ici c’est un lien des potes à moi, qui ont fait un video, qu i pour moi, résume très bien, l’etat d’esprit des jeunes interresse pas la politique aujourd’hui
 

Merci d’avance de le visualiser
 

Diffusion du lien est autorisé par l’auteur
 

Amicalement,
 

Ojas
 

http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=2024404427