Pierre Selincourt contacté pour parrainer José Bové

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Pierre Sellincourt contacté pour parrainer José Bové...


de Ulrich Savary

Après Jacques St Amaux et Alain Outreman (deux maires communistes des Yvelines), c’est au tour de Pierre Sellincourt d’être contacté pour parrainer José Bové... alors que tout le monde sait que Pierre soutien Marie-George Buffet, le collectif des environs de Trappes a quand même décidé de l’interpeller... Voici sa réponse :

Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu votre demande de parrainage pour la candidature de José Bové. Je ne soutiens pas cette candidature et je tiens à m’en expliquer sans détours auprès de vous et de vos mandants.

En effet, depuis la fin de l’année 2005 à La Verrière les antilibéraux ont l’habitude de se rencontrer, de débattre et d’agir ensemble.

Nous l’avons fait contre le projet de traité constitutionnel européen. Nous l’avons fait pour participer à l’élaboration d’une démarche stratégique commune et d’un programme validés au niveau national en septembre 2006.

L’appel verriérois pour une alternative antilibérale rassemble des personnalités diverses, des communistes, des socialistes, des personnes, souvent engagées dans la vie syndicale, municipale ou associative, qui ne sont pas adhérentes d’un parti politique. Cette façon de travailler n’est pas nouvelle dans notre ville où sur 26 conseillers municipaux de la majorité que j’anime, 7 sont membres du PCF, 4 du PS et 14 ne sont membres d’aucun parti politique. En 2004, j’étais moi-même candidat sur la liste régionale conduite en Île de France par Marie-George Buffet et Claire Villiers et dans les Yvelines par la militante associative Bénédicte Bauret, en compagnie du militant associatif verriérois Khalid Filali-Rotbi.

J’avais fondé les mêmes espoirs de large unité pour cette élection présidentielle, mais ils ont été contrariés. Contrariés en particulier par le comportement de José Bové qui s’est retiré avant le vote définitif des collectifs. Contrariés par le fait qu’un certain nombre de personnalités nationales appréciées du mouvement antilibéral n’acceptent pas le vote démocratique des collectifs locaux. Contrariés par le retour de José Bové comme « homme providentiel de l’antilibéralisme » après la bataille. Contrariés par le maintien de sa candidature après qu’il ait pourtant convenu qu’elle n’aurait de sens qu’en cas de retrait notamment de celle de Marie-George Buffet. Contrariés par des démarches comme celle que vous m’adressez qui tentent de faire passer José Bové pour le candidat des collectifs alors que le vote avait placé en tête des candidats et à plus de 60% Marie-George Buffet et que la réunion de Montreuil à laquelle votre courrier fait référence n’a regroupé que les représentants, souvent eux-même minoritaires, d’une minorité de collectifs locaux.

Ce vote des collectifs en faveur de Marie-George Buffet est une très forte raison qui fait que je soutiens sa candidature. Mais José Bové en se soustrayant à ce moment-là au choix des militants antilibéraux, a montré – avant de s’en réclamer illégitimement aujourd’hui - dans quel mépris il tient en réalité l’expression et l’activité des collectifs locaux.

Vouloir être un candidat rassembleur et anti-libéral et mettre à l’écart du rassemblement d’une part la majorité des collectifs unitaires et de leurs membres, d’autre part le seul grand parti politique qui a choisi très majoritairement dès le départ d’y participer sans aucune réserve et qui ne s’est jamais retiré du processus ne me semble pas de bon augure !

L’heure n’est pas à la division. La situation de la gauche, la situation du pays avec les risques que ferait peser l’élection de Sarkozy face à une gauche sans consistance et avec une extrême-droite toujours en embuscade, exige pour les antilibéraux une candidature de courage, de combat, de respect de la démocratie, de rassemblement s’adressant à toute la gauche. Voilà ce qui me conduit à ne pas soutenir la démarche de José Bové et à non seulement parrainer Marie-George Buffet mais surtout m’engager totalement à ses côtés pour cette campagne.

Veuillez recevoir mes sincères salutations.

Le Maire Pierre SELLINCOURT

http://ulrichsavary.gauchepopulaire...


Sources Bellaciao

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Présidentielle

Commenter cet article

nino 15/03/2007 02:09

ce type est un rigolot,ce n'est pas un exemple,qu'il purge sa peine et on verra ensuite pour l'acces au trone,quand on detruit des fast food et qu'on incite au desordre on a rien a faire dans une election presidentielle et qu'il ne fasse pas la victime du boycott pour les voix car meme si il etait seul candidat il ne les aurai pas eu,les français on du mal mais il sont pas aussi cons que ça ,faut pas pousser qd meme.alors a chacun son metier et que bové retourne au foin ou a la transumence.