La Constitution européenne de José Bové

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Institutions et politique :

la Constitution européenne de José Bové


 

José Bové, candidat altermondialiste à la prochaine présidentielle française, s’est prononcé lundi 12 février dernier en faveur de l’élaboration d’un nouveau Traité constitutionnel européen deux ans après le rejet par les Français et les Néerlandais du premier projet.


Selon José Bové, le Traité constitutionnel pour l’Union européenne doit être totalement repensé. Interrogé sur France 2, l’homme politique qui s’est déclaré la semaine dernière candidat aux élections présidentielles de mai prochain, a déclaré : "Je pense qu'il faut de manière très claire repartir à zéro sur cette question européenne".

Bové estime que le Texte proposé aux citoyens européens en mai 2005 n’ayant toujours pas réussi à trouver l’unanimité devrait être simplement abandonné et réécrit de fond en comble. Il n’est donc pas, comme certains de ses confrères, tel Nicolas Sarkozy, pour une version réduite, simplifiée et arrangée du premier projet.

D’après l’altermondialiste rebelle qui lutte contre une "Europe de marché", les prochaines élections européennes de 2009 seront l’occasion de mettre en place une assemblée constituante qui sera chargée d’élaborer une nouvelle constitution à partir des réflexions rassemblées dans les 27 Etats membres. Cependant la manière dont ce nouveau texte sera adopté importe peu à Bové.

José Bové n’est pas le seul candidat à se prononcer en cette période préélectorale au sujet de l’avenir du Traité constitutionnel européen. Le candidat de l'UDF, François Bayrou, et la candidate socialiste Ségolène Royal se sont déclarés, quant à eux, pour un nouveau référendum sur un nouveau texte qui reprendrait tout de même une partie de la substance du premier projet.

Sources Fenêtre sur l'Europe

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Le programme de José

Commenter cet article