José Bové montre la voie...

Publié le par Adriana EVANGELIZT

José Bové montre la voie...

 

Précurseur, le leader altermondialiste s'est fait construire une "maison new age" dans le Larzac.

C'est le journal Le Monde qui l'a visitée en premier : "c'est une maison contemporaine en bois et en verre, montée sur pilotis. Un rêve d'habitat new age qui fait irrésistiblement penser aux maisons des bobos de la Côte ouest des Etats-Unis et du Canada. On y parvient au bout d'un sentier de caillasses..." Son constructeur : José Bové himself, dont la précédente maison avait vu sa porte défoncée par les gendarmes...

100% écologique
Qui dit "altermondialiste" dit "autre maison", construite à base de matériaux "sains et naturels" : "les murs sont en bois, l'isolation à base de liège et les peintures totalement naturelles et anti-cancérigènes, produites en Allemagne, où elles sont très répandues", explique le bureau d'études Nature et Habitat, présent à Nîmes et Millau, qui lui a fourni l'ensemble des matériaux. "Le chauffage et l'eau chaude proviennent de panneaux solaires mais aussi d'un poêle à granulés de bois, car la maison est exposée aux 4 vents, sur un plateau", à près de 1000m d'altitude à une vingtaine de km de Millau...

Coût de la construction : 1000 euros bruts par m² sans la main d'oeuvre, soit, pour 110m² de surface, "presque une maison Borloo", s'amuse l'ancien porte-parole de la confédération paysanne, cité par "Le Monde". Entre deux fauchages de champs d'OGM et sa pré-candidature à la présidentielle, José Bové a conduit le chantier lui-même tout l'été. Comment le font de nombreux particuliers : "ce sont des produits que l'on vend couramment, ça fait juste plus de bruit parce que c'est José Bové...", s'amusent ses promoteurs.

Produits 100% insoupçonnés !
Parmi les produits en catalogue, Nature et Habitat vante ses peintures et laques à partir de caséine, de poudre de marbre ou de... lécithine de soja ! Ou encore, pour l'isolation, le "corkoco", résultat de la combinaison de fibre de coco et de panneau de liège, et le chanvre, qui fait un tabac... D'autres constructeurs "écologiques" proposent des parpaings en bois massif ou des boues papetières, parmi des dizaines de produits classés "HQE" (Haute qualité environnementale).

Ces produits insoupçonnés, les Français les plébiscitent... en théorie : selon un sondage Ipsos/Le Moniteur paru en avril dernier, 77% se disent prêts à payer plus cher pour s'équiper de systèmes utilisant les énergies renouvelables, en particulier le solaire. 85% d'entre eux veulent des matériaux sains, et 93% des logements dotés d'équipements économisant l'énergie. Ou comment concilier écologie et économie...  

Sources Capital

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Ecologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article