José peut déjà compter sur un socle de 200 signatures

Publié le par Adriana EVANGELIZT

José Bové pourrait déjà compter

sur un socle de 200 signatures

José Bové peut déjà compter sur un socle de départ de 200 promesses de parrainage d'élus en vue de sa candidature à l'élection présidentielle, a-t-on appris jeudi auprès des Alternatifs.

"Il peut miser sur un premier socle de 200 élus", sur les 500 requis pour pouvoir se présenter, a déclaré à Reuters l'un des responsables du mouvement, Jean-Jacques Boislaroussie.

José Bové, qui a été investi dimanche dernier par une partie des militants des collectifs antilibéraux, a annoncé qu'il confirmerait le 1er février sa décision de se lancer ou non dans la course à l'Elysée.

Il a appelé d'ici là ses partisans à aller à la chasse aux signatures et a prévu de réunir un comité de campagne le 27 janvier à Nîmes.

L'ancien porte-parole de la Confédération paysanne a préféré "laisser passer les élections aux chambres d'agriculture", avant d'annoncer son choix, a souligné Jean-Jacques Boislaroussie.

Pour recueillir les signatures d'élus lui permettant de se présenter, José Bové peut s'appuyer sur un réseau de maires communistes critiques établi en région parisienne et dans l'Hérault ainsi que sur des élus divers gauche, comme le maire de Limeil-Brévannes, Joseph Rossignol, a-t-il ajouté.

"Il y a également un gisement autour des maires ruraux ayant pris des arrêtés anti-OGM", a précisé le responsable des Alternatifs.

Des militants s'attendent à ce que José Bové, qui a bâti sa notoriété sur des actions de désobéissance civique, notamment contre les OGM, fasse son annonce du plateau du Larzac, dans l'Aveyron, où il réside.

José Bové s'est fait connaître du grand public en organisant le 12 août 1999 le "démontage" d'un McDonald's en chantier à Millau, non loin du plateau. Cette action lui a valu une condamnation à la prison ferme.

Selon un sondage BVA pour Orange rendu public mercredi, le leader paysan recueille 2% des intentions de vote, contre 3% à la candidate communiste Marie-George Buffet et 5% au porte-parole de la LCR, Olivier Besancenot.

Sources Boursier com

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Présidentielle

Commenter cet article