Jean Ferrat soutient José Bové mais...

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Il a raison Ferrat, aucun candidat ne pense aux artistes...

Jean Ferrat soutient José Bové

avec pourtant un bémol de taille...

de Georges BOURQUARD

Antraigues est dans le brouillard en ce premier vrai matin d’hiver. Une purée de poix qui enveloppe aussi l’extrême gauche dans le débat présidentiel avec ses candidatures diverses et multiples. Jean Ferrat lui, le chanteur ardéchois, a fait son choix : c’est José Bové.

Ça tombe bien, il vient de déclarer qu’il annoncera le 1er février sa candidature : "il a une dimension internationale, explique l’interprête de "La femme est l’avenir de l’homme", et c’est le seul qui soit proche des paysans, des pays pauvres du monde".

Quid de la Culture?

Bref, exit Marie-George Buffet et Olivier Besancenot. Pour Ferrat, c’est Bové. Avec pourtant un bémol de taille dans cette partition antilibérale : le candidat altermondialiste s’est déclaré après tous les autres, s’est fait un peu prié, façon Jospin : "il faut donc désormais que tout le monde se rallie sur son nom, que Besancenot et Buffet se retirent. Si ce n’est pas le cas, je ne pourrai pas le soutenir car sa candidature participerait à l’émiettement des voix antilbérales". Ça fait beaucoup de conditions...

Reste que d’une façon générale, Jean Ferrat n’est pas satisfait de la tournure que prend la campagne : "aucun candidat n’avance un programme dans le domaine culturel, le développement des arts, de la création.

C’est significatif de l’état des lieux dans ce pays. On me dit que ce n’est pas la préoccupation des Français. Mais justement, raison de plus pour que ce soit celle des candidats. Ils manquent tous de souffle, de dimension concernant les arts". Un jugement tranché, à fendre le brouillard ardéchois.

http://www.ledauphine.com/info/france/art_84692.php

Sources Bellaciao

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Présidentielle

Commenter cet article