Bové candidat pur incarner une alternative en 2007

Publié le par Adriana EVANGELIZT

Bové candidat pour incarner une alternative en 2007

 

José Bové se dit "prêt à participer à une campagne présidentielle" avec "l'ensemble des forces qui combattent la mondialisation libérale" dans un entretien publié au Journal du dimanche.

"Je suis prêt à participer à une campagne présidentielle et législative", déclare le militant altermondialiste dans une interview au Journal du Dimanche. L'ancien porte-parole de la Confédération paysanne se dit "disponible pour conduire, collectivement, une campagne capable de créer une dynamique analogue à celle du "non" au référendum sur la Constitution Européenne". Il précise que la volonté d'une "campagne unitaire" a été "réaffirmée" mercredi par un collectif rassemblant les représentants du Parti Communiste, de la Ligue Communiste Révolutionnaire, de la gauche, des Verts et de personnalité du mouvement associatif et syndical.

"A nous de transformer" l'"attente" d'un "électorat populaire qui désespère d'une alternance gauche-droite sans que rien d'essentiel ne change pour lui" en "une dynamique électorale la plus large possible", lance José Bové.

Programme

"Nous sommes tous d'accord pour proposer un plan d'urgence et d'intégration sociale pour les plus démunis, pour assortir le contrat de travail d'une sécurité sociale professionnelle tout au long de la vie, pour considérer que les salariés ne doivent plus nécessairement être la variable d'ajustement pour les actionnaires", précise-t-il.

Il ajoute que l'entente porte aussi sur la proportionnelle aux législatives et une profonde réforme des institutions, déclarant que le projet est de "mener une campagne d'un nouveau type qui mette fin à la personnalisation et à la "pipolisation" de la politique. 

La logique libérale du PS

Interrogé sur Laurent Fabius, José Bové dit avoir "apprécié son engagement en faveur du "non" à la Constitution européenne. Pour autant, "le Parti socialiste, à ce jour, ne me paraît pas avoir fait le choix de la rupture avec la logique économique libérale", note-t-il.  

Sources : Le Figaro

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Présidentielle

Commenter cet article